Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > Actualités > Audience de rentrée du Tribunal de Bonneville

09 février 2015

Audience de rentrée du Tribunal de Bonneville

Le 30 janvier 2015, le tribunal de grande instance de Bonneville a tenu son audience de rentrée en présence de nombreuses personnalités et d'un public venu nombreux.

Audience de rentrée du TGi de Bonneville

Le président de la juridiction a rendu hommage à Dominique MARTIN-SAINT-LEON, président du TGI de Besançon, décédé le 18 janvier 2015 lors d'une randonnée en montagne. Monsieur MARTIN-SAINT-LEON avait présidé le TGI de Bonneville du mois de septembre 2006 au mois d'avril 2010. Il a marqué par son investissement son dynamisme et son attention aux autres.

Il a également rendu hommage à Monsieur MOUCHET, décédé à la fin du mois d'octobre 2014, ancien juge d'instance au TI de Bonneville qui avait pris sa retraite en 1983 et qui a conservé des activités au sein de la juridiction (CIVI et présidence du BAJ) jusqu'en 2009.

Il a rappelé les évènements douloureux qui ont touché notre pays au début du mois de janvier.

Dans son discours, il a souligné la nécessaire conciliation entre liberté et sécurité ainsi que l'importance de la liberté d'expression, manifestée par l'intégration dans le document retraçant l'activité juridictionnelle d'un dessin caricaturant la justice.

L'activité de la juridiction a ensuite été commentée.

Il est à noter une forte augmentation des saisines du juge des enfants tant au pénal qu'en matière d'assistance éducative.

Le président a souligné l'engagement des fonctionnaires et magistrats au cours de l'année 2014 qui malgré un sous-effectif chronique, a permis de maintenir au profit des justiciables un service public de la justice de qualité.

Le procureur s'est associé à l'hommage rendu à Dominique MARTIN-SAINT-LEON.

Audience de rentrée du TGi de Bonneville

Il a déploré l'absence de réforme des statuts des magistrats du parquet et le report une nouvelle fois de la collégialité de l'instruction pourtant votée en 2007.

Il a souligné l'augmentation du nombre d'auteurs d'infraction identifiés, se traduisant par un accroissement du nombre de poursuite devant le tribunal correctionnel.

Il a également précisé que l'augmentation de la capacité de la maison d'arrêt se traduisait par une charge supplémentaire pour son parquet, dont les effectifs ont été renforcés par l'arrivée de Madame Blandine MARTIN, substitut.

Il a remercié l'ensemble des services de police et de gendarmerie pour leur efficacité ainsi que les magistrats de son parquet et les fonctionnaires qui ont concourru à l'œuvre de justice.

A l'issu de l'audience, un moment de convivialité a été partagé avec l'ensemble des personnes présentes.

pied de page