Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > Actualités > Haute Savoie: Création de l'A.V.I.J. 74

16 septembre 2015

Haute Savoie: Création de l'A.V.I.J. 74

Depuis le 15 septembre 2015 la Haute Savoie compte une nouvelle association d'aide aux victimes résultant de la fusion de deux structures préexistantes.

Signature du traité
Signature du traité de fusion absorption par les présidents Tavernier et Brochier en présence des chefs de la cour d'appel de Chambéry et des chefs de juridiction d'Annecy
Assemblées générales
Tenue de assemblées générales en vue de la fusion
 
Les chefs de cour
Au premier rang au centre M. ALLAIX, premier président et M. DALLEST procureur général
Assistance
L'assistance

Le département de la Haute-Savoie comptait jusqu'à présent deux associations d'aide aux victimes travaillant avec les trois tribunaux de grande instance du ressort : VIA 74 située à Annecy et ASSIJES 74 située à Bonneville.

Dans un soucis d'amélioration des services et de rationalisation de la gestion un projet de fusion de ces deux associations a été initié par la cour d'appel de Chambéry, suivant en cela l'exemple du département de la Savoie dans lequel les deux structures existantes avaient fusionné avec succès.

Le processus s'est achevé le mardi 15 septembre 2015 par la réunion successive des assemblées générales des deux associations approuvant la fusion absorption de VIA 74 par ASSIJES 74 au sein d'une structure unique dénommée désormais "Aide aux Victimes Intervention Judiciaire de Haute Savoie" en abrégé A.V.I.J. 74.

Le président de la nouvelle structure est M. TAVERNIER issu d'ASSIJES 74 et M. BROCHIER, issu de VIA 74 en est le président délégué.

Le programme de travail a été défini dans ses grandes lignes et tendra à une amélioration du service rendu grâce aux effectifs et au savoir faire des deux structures réunies. Il sera procédé notamment au développement des bureaux d'aide au victimes d'Annecy et Thonon les Bains sur le modèle de celui existant à Bonneville qui avait été précurseur en la matière.

M. ALLAIX, premier président de la cour d'appel de Chambéry et M. DALLEST, procureur général près ladite cour avaient tenu à assister à cet événement et à rappeler à cette occasion l'importance des associations d'aide au victimes dans le processus judiciaire.

pied de page