Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > Actualités > Audience de prestation de serment de 15 avocats

21 décembre 2017

Audience de prestation de serment de 15 avocats

Cour d’appel de Chambéry -20 décembre 2017

En audience solennelle, Monsieur Allaix, premier président et Monsieur Robin, procureur général ont recueilli la prestation de serment de 15 nouveaux avocats en présence des bâtonniers et de leurs proches.


récipiendaires

Le premier président a présenté les 15 récipiendaires inscrits auprès des différents barreaux du ressort :


La cour

Barreau d'Albertville

Adeline Collomb

Barreau d'Annecy

Manon Bailly

Marie Debris

Nathalie Jeanin

Nicolas Bernard-Duguet

Arnaud Piard

Sébastien Garcin

Barreau de Chambéry

Margaux Mediell

Margaux François

Manon Thomassin

Ahmed Randi

Barreau de Thonon les Bains

Anthony Lathuille-Nicollet

Laureen Fauchere

Quentin Mugnier

Cynthia Maxit

 

 

Il a insisté sur la notion de dignité, afférente à l'exercice de toute profession judiciaire et notamment celle d'avocat, qui en qualité d'auxiliaires de justice, sont, dans le prolongement des magistrats, détenteurs d'une parcelle de puissance publique, ce qui leur confère des devoirs particuliers et notamment une réserve dans l'expression et le souci permanent de respect d'autrui, dans les attitudes et dans l'expression.

 

Le procureur général a rappelé le serment qu'ils allaient prêter «Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité» en ajoutant que pour les aider à le respecter il allait décrire les cinq piliers de leur identité qu'il a emprunté à un fort éminent Bâtonnier de Paris :

  • Vous exercez comme conseils et plaideurs un métier de service dans le droit

  • Vous êtes indépendants quelle que soit la forme de votre exercice libérale ou salariée collaborateurs ou associés

  • Vous êtes astreints au secret professionnel le plus absolu qui n’est pas un pavillon de complaisance mais le corollaire du droit de chaque personne de pouvoir dire au confident de son choix : nul avocat n’est autorisé à trahir cette confiance

  • Vous devez être intransigeants sur le conflit d’intérêts

  • Vous êtes désintéressés ce qui ne signifie pas que vous ne devez pas gagner aussi bien votre vie que possible mais vous n’êtes pas les associés de vos clients et vous n’êtes pas en affaires avec eux.

     

    Procureur général

Il a terminé son discours en indiquant qu'à l’aube de leurs nouvelles fonctions il se contenterait de leur rappeler ces quelques mots de l’un des plus célèbres parquetiers, Monsieur Pierre TRUCHE :

«Le Ministère Public n’a pas d’adversaire car le procès n’est pas un combat singulier, mais il a des contradicteurs et c’est fort heureux car la Défense pousse l’accusation à la rigueur. La tâche du magistrat du parquet comme celle de l’avocat est de convaincre en faisant impression sur la raison et non sur les sentiments.»

 

récipiendaires

pied de page